LA NORME SUR LES FORMATIONS DE GUIDES RECONDUITE

La norme européenne EN 15565 sur les programmes de formation des guides reconduite pour 10 ans

 

La FEG – Fédération européenne des associations de guides touristiques - a informé la FNGIC que le Comité européen de normalisation (CEN) - était en train de procéder à une consultation sur la norme européenne EN 15565 intitulée « Services touristiques - Exigences relatives aux programmes de formation professionnelle et de qualification des guides touristiques» auprès des organismes certificateurs de chaque pays européen membre du CEN afin de savoir si cette norme serait reconduite, modifiée ou supprimée.

 

La FNGIC est intervenue avec succès auprès de l'AFNOR – l'organisme certificateur français – pour lui faire part de l'importance du maintien de cette norme pour la formation des guides professionnels en Europe. La France, en définitive, s'est exprimée en faveur du maintien de cette norme. La décision se prenant à la majorité des pays, la norme a été reconduite pour 10 ans.
34 pays membres du CEN : 15 votes en faveur , 9 abstentions.

 

A l'origine de la norme EN 15565 (2006/2007)
Le Comité européen de normalisation (CEN) rédige des normes sur des sujets extrêmement divers et la demande est initiée par un des pays membre du CEN. C'est l'Allemagne qui a souhaité la mise en œuvre d'une norme sur les formations de guides qualifiés. En effet, il n'existe en Allemagne aucune formation de guide définie par un texte réglementaire (en France, la formation est définie par l'arrêté du 9 novembre 2011). C'est pourquoi le BVGD (Fédération allemande des Gästeführer) a mis en place une procédure de certification qui permet d' accéder à la qualification de « Gästeführer » en suivant un parcours de formation défini. La création d'une norme sur les formations de guides qualifiés venait en appui de ce processus de certification. C'est donc le DIN – organisme certificateur allemand – qui a initié le projet.

La norme a été rédigée par un collège de professionnels « experts » du tourisme culturel parmi lesquels un certain nombre de guides professionnels. Le travail se fait sur la base du consensus et se conclue par une procédure de vote par pays assez complexe.

 

Une norme européenne
Cette norme, même si elle n 'est pas obligatoire, a également l'avantage de définir les exigences minimales d'une formation de qualité et de pouvoir servir de référence à tous les pays d'Europe. En effet, les guides étant formés d'une façon extrêmement différente d'un pays à l'autre (cela va de formations « courtes » de 2 semaines à des formations d'un an, voire plus), la norme peut servir de référentiel de formation, l'idée sous-jacente étant d'harmoniser la profession de guide au niveau européen par le biais des formations pertinentes, exigeantes et de niveau semblable afin de « professionnaliser » l'activité de guide. La WFTGA - Association mondiale des associations de guides touristiques- prend également cette norme pour modèle !.

 

La FNGIC a été associée à l'élaboration et à la rédaction de cette norme et a dû engager des frais importants en 2006 et 2007 pour financer les déplacements de ses deux déléguées, en qualité «d' expertes» pour l'AFNOR, pour participer aux réunions de travail qui se tenaient chaque fois dans un pays européen différent.

 

La norme EN 15565 a 10 ans aujourd'hui.
Validée en 2008, elle a servi depuis de référence pour les formations de guides touristiques dans plusieurs pays de l'UE et dans d'autres pays du monde.
En France, la norme EN 15565 a servi de modèle pour la rédaction du référentiel de formation de la licence professionnelle de guide-conférencier, en 2011.

Il était donc très important pour les associations professionnelles qui souhaitent que les guides professionnels bénéficient de formations de qualité - que cette norme soit reconduite.

 

Un grand merci aux adhérents
C'est grâce aux cotisations et à l'engagement de ses adhérents que la Fédération a pu participer activement à la rédaction de cette norme ainsi qu'à son maintien en 2018.